Ayni favicon
Apprendre l'anglais

Quelles solutions existent pour financer une formation professionnelle ?

Vous venez de faire le point sur votre situation professionnelle et vous avez décidé de donner une nouvelle orientation à votre carrière. S’il est vrai qu’il s’agit d’une décision importante, cette évolution de carrière doit s’accompagner d’une formation qu’il vous faudra financer.

Peu de gens le savent, mais il existe de nombreuses solutions de prise en charge totale ou partielle dont le but est d’aider les professionnels qui veulent financer une formation professionnelle.

    Quelles sont les solutions de financement disponibles pour les salariés ?

    Pour les personnes qui sont employées en CDI, le plan de développement des compétences est un excellent moyen de valider la mise en place d’une action de formation. Dans ce cas, c’est à l’entreprise qu’il revient de financer intégralement la formation, car elle répond à un besoin stratégique.

    Pour les formations qui n’entrent pas dans le cadre du plan de formation de l’entreprise, il est possible d’utiliser le compte personnel de formation (CPF). Ce compte fonctionne de la manière suivante : une année de travail à temps plein génère 500 euros utilisables sur une formation pour un plafond fixé à 5000 euros.

    Dans l’éventualité où les fonds disponibles sur votre compte personnel de formation ne sont pas suffisants pour le paiement d’une formation, il est possible de compléter ces fonds par des aides ou par des fonds personnels.

    Créé en 2019, le projet de transition professionnelle (PTP) est une aide complémentaire au compte personnel de formation (CPF). Le projet de transition professionnelle est avant tout utile pour les formations certifiantes, les bilans de compétences et les validations des acquis de l’expérience (VAE).

    Il est également important de savoir que les employés peuvent également bénéficier grâce à leur entreprise, d’un conseil en évolution professionnel (CEP) ou d’un bilan de compétences qui est intégralement pris en charge. S’il est vrai que les aides précédemment citées sont réservées principalement aux personnes en CDI, il est possible pour les personnes en CDD de bénéficier de certains de ces dispositifs en remplissant des conditions spécifiques.

    Quels sont les financements disponibles pour les demandeurs d’emploi ?

    Peu de gens le savent, mais il est possible pour toute personne qui est au chômage de financer sa formation grâce au compte personnel de formation (CPF). Pour ce faire, le compte doit être suffisamment alimenté pour payer la formation et celle-ci doit être jugée «d’utilité » par les pouvoirs publics.

    L’aide pour le retour à l’emploi (ARE) est un autre dispositif dont les chômeurs peuvent bénéficier pour financer leur formation. Cette aide est versée par Pôle Emploi et elle est effective uniquement durant la période d’indemnisation du chômeur. Il est important de savoir que tous les dispositifs précédemment cités ne peuvent être obtenus que s’ils contribuent de façon évidente au retour à l’emploi du chômeur.

    Qu’en est-il du crédit ?

    Lorsqu’il est question de financer un achat important, le recours au crédit est la solution privilégiée par la plupart des gens. Il n’est donc pas rare que de nombreuses personnes considèrent que le microcrédit est une solution de financement.

    En fonction du coût de votre formation professionnelle et de l’urgence de celle-ci, il est important de choisir le type de microcrédit le plus adapté. En effet, les demandes de crédit peuvent être longues et fastidieuses notamment en raison des nombreuses conditions à respecter. Afin de résoudre ce problème, les organismes de crédit en ligne comme Finfrog ont vu le jour.

    La particularité de ces organismes de crédit d’un nouveau genre vient du fait que leur mode de fonctionnement diffère un peu de celui des établissements bancaires classiques. En effet, l’intégralité du processus de demande se fait en ligne. Par ailleurs, pour ce type de crédit, il est possible d’obtenir votre financement dans un délai très court. Enfin, il est possible dans certaines circonstances qu’on ne vous demande aucun justificatif.

    Cette absence de justificatif concerne notamment  le motif de votre emprunt. Autrement dit, contrairement au crédit affecté qui est dédié à un projet spécifique, il est possible d’utiliser un microcrédit pour financer n’importe quel projet sans avoir à vous justifier auprès de l’organisme de crédit.

    S’il est vrai que le microcrédit est une solution intéressante pour financer une formation professionnelle, il est important de bien étudier les conditions de remboursement de votre microcrédit afin d’éviter les mauvaises surprises.