Ayni favicon
Comment apprendre l'anglais ?

Les 5 conseils clés pour apprendre l’anglais rapidement

Il est parfois difficile lorsqu’on sort du cursus académique de continuer à apprendre l’anglais. Mais, pas d’inquiétude ! Voici la marche à suivre pour apprendre l’anglais rapidement si vous débutez, ou pour développer rapidement votre niveau si vous possédez déjà des connaissances.

Conseil 1 : Se fixer des objectifs

Le meilleur moyen de mener un projet à bien est de commencer par définir un objectif à atteindre. Cette stratégie est applicable à tout type de travail. Cela permet d’une part d’évaluer la quantité de travail à entreprendre, et d’autre part de garder en tête la direction dans laquelle on avance. L’intérêt est de développer un sentiment d’accomplissement.

Ces objectifs peuvent être divisés en 2 catégories :

  • Court terme : pour les objectifs de travail à atteindre sur une période courte (3 jours, 1 semaine, 1 mois, etc.)
  • Long terme : pour les motivations finales qui vous pousseront à apprendre l’anglais.

Commencez donc par déterminer un ou plusieurs buts finaux auxquels vous souhaitez parvenir. Une bonne manière de formuler ces objectifs est de commencer par « Je voudrais… ». Voici quelques exemples :

  • « Je voudrais regarder un film en version originale sous-titrée sans être mal à l’aise »
  • « Je voudrais pouvoir converser avec une personne rencontrée dans un bar lors d’un voyage à l’étranger ».
  • « Je voudrais partir en weekend à Londres sans avoir peur de me sentir perdu »

Ainsi, ces buts à atteindre feront aussi office de motivation dans votre travail : il n’y a rien de plus satisfaisant que de constater que vos efforts ont porté leurs fruits.

Pour les objectifs à court terme, la formulation est la même, sauf que l’on cherche à quantifier la quantité de travail à fournir. Ils peuvent être uniques (« Je connais 15 verbes irréguliers »), ou alors réguliers et inscrits dans une période de temps (« J’apprends 50 nouveaux mots de vocabulaire par semaine »).

Cette procédure préliminaire vous permettra de jalonner le parcours que vous souhaitez entreprendre.

Vous pouvez aussi vous fixer un objectif en suivant la méthode SMART.

Conseil 2 : Trouver sa propre méthode pour apprendre l'anglais rapidement

Par « propre méthode », j’entends ici 2 concepts : le système de mémorisation et la méthodologie de travail. Chaque personne possède des facultés de mémorisation qui lui sont propres, ce qui implique la nécessité d’employer une méthodologie de travail spécifique à ses capacités.

Voyons comment mettre en place sa propre stratégie d’apprentissage pour être le plus efficace possible et apprendre l’anglais rapidement.

La mémorisation

Nous allons donc parler brièvement de la mémoire. Mais pas de panique ! Il n’y a pas besoin d’avoir fait des études de médecine pour comprendre cette notion.

Avant de foncer tête baissée dans l’apprentissage d’un nouveau domaine de connaissances, il faut savoir qu’il existe différents types de mémoire :

  • La mémoire visuelle, qui nous permet de retenir une information que l’on voit (ex : lecture, films, mémoire des visages, etc.)
  • La mémoire auditive, qui nous permet de retenir une information que l’on entend (ex : cours, musique, etc.)
  • La mémoire kinesthésique, qui nous permet de retenir une information ressentie (ex : goût d’un aliment, sensation lors d’un événement particulier, etc.)

Il faut bien garder en tête que chaque individu possède les 3 types de mémoire, mais dans des proportions variables. L’idée est donc de déterminer quel type de mémoire est dominant chez vous.

Selon une étude de l’université du Québec à Montréal, 60% de la population a une mémoire visuelle dominante, 30% a une dominante auditive et 10% une dominante kinesthésique.

Il n’existe pas de méthode infaillible pour trouver seul son profil mais il peut parfois être décelé en cherchant à se concentrer sur la manière dont on arrive à se souvenir d’un mot.

Par exemple : quelle est la première chose qui intervient dans votre esprit quand vous pensez au mot orange ?

Si vous vous imaginez la couleur orange d’un objet familier ou bien simplement une orange, il est possible que votre mémoire ait une dominante visuelle. Si vous entendez plus ou moins clairement le mot orange dans votre tête, cela est caractéristique d’une mémoire auditive dominante. Pour les personnes ayant une mémoire kinesthésique dominante, c’est peut-être le goût ou l’odeur d’une orange qui interviendra.

Certaines personnes savent déjà de quoi il s’agit car elles ont défini leur manière d’étudier et de mémoriser un cours lorsqu’elles étaient à l’école ou durant leurs études. Voyons donc comment traduire ces modèles de mémoire en profils d’apprentissage :

  • Une personne ayant une approche visuelle aura tendance à se représenter les concepts qu’elle cherche à retenir : cela peut être une visualisation littérale d’un mot ou d’un objet (ce qui peut être très utile pour les mots de vocabulaire en anglais), ou bien une image de la structure de la page du livre ou du cours qu’elle souhaite mémoriser.
  • Pour la mémoire auditive, le moyen le plus efficace est de parler en apprenant, répéter à haute voix ce qu’on lit en le reformulant. Certaines personnes enregistrent leurs cours avec un dictaphone pour pouvoir le réécouter chez eux.
  • L’approche kinesthésique doit contenir une action. Les personnes dotées de ce type de mémoire dominant ont tendance à associer un mouvement avec une information ou alors à rechercher des exemples concrets en lien avec les notions qu’ils veulent retenir.

Méthodologies à appliquer pour apprendre l’anglais rapidement

Découvrons maintenant comment appliquer ces différents profils à l’apprentissage de l’anglais.

La stratégie à mettre en place lorsqu’on veut utiliser sa mémoire visuelle consiste à créer un contenu dont l’apparence est marquante et pourra rester en tête. Pour étudier l’anglais, cela peut être par exemple la prise de notes sous forme de fiches dans lesquelles vous essaierez d’inclure différentes couleurs, en soulignant et/ou en surlignant les mots de vocabulaire importants ou les verbes irréguliers que vous avez du mal à retenir. Vous pouvez également essayer de tenir un journal ou de garder sur vous un carnet dans lequel vous pourrez écrire à tout moment un nouveau mot ou une nouvelle expression que vous rencontrerez.

La lecture est également une bonne méthode pour s’exercer : livres, journaux, magazines, forums (Reddit par exemple bénéficie d’une gigantesque communauté d’utilisateurs très actifs). Essayez de vous abonner à des comptes anglophones d’actualités ou liés à vos centres d’intérêts sur Twitter pour recevoir ponctuellement du contenu que vous pourrez vous entraîner à lire.

Notre méthode visuelle préférée pour apprendre l'anglais rapidement s’appelle la carte mentale. Elle consiste en la création d’un schéma reliant tous les éléments d’un même concept. En partant d’une idée principale, nous utilisons une logique d’association pour créer un « arbre » d’idées sous-jacentes autour. En diversifiant les couleurs de stylos ou feutres utilisés, nous arrivons à un résumé visuel efficace d’une thématique. Chacun peut avoir sa propre manière de disposer les concepts sur une page. Nous préférons utiliser des cercles plus ou moins grands pour les idées importantes que nous relions par des traits allant vers des idées moins importantes que nous plaçons vers les extrémités de la page.

Voici un exemple de carte mentale réalisée avec l’outil Canva :

Carte mentale past simple anglais

Comme vous pouvez le constater, les informations partent dans différentes directions mais sont toujours organisées de manière logique. L’idée est d’avoir une représentation personnalisée d’un concept important. Même si cette méthode ne correspond pas forcément à tout le monde, nous vous invitons à l’essayer au moins une fois pour voir comment elle fonctionne sur vous.

Pour apprendre l'anglais rapidement en utilisant sa mémoire auditive, vous pouvez commencer par suivre des cours d’anglais sur YouTube. En activant les sous-titres, vous pourrez plus facilement retenir les termes de vocabulaire ou expressions mentionnés dans la vidéo. Pour une mémorisation optimale, répétez à haute voix certains passages en insistant sur les nouveaux mots que vous entendez. Cela vous permettra accessoirement d’améliorer votre accent. Un autre support très efficace pour écouter du contenu sont les podcasts. Il existe une infinité de sujets et thèmes abordés de différentes manières par des personnes avec différents points de vue. En cherchant bien, vous trouverez sûrement celui qui vous convient. Des plateformes telles que Spotify, Deezer ou Apple music regorgent de ces émissions et vous permettent de les écouter partout et à tout moment.

Attention cependant, l’utilisation de podcasts anglophones pour votre apprentissage rapide de l'anglais est plutôt réservée à des personnes ayant un niveau d’anglais intermédiaire car plutôt difficiles à suivre pour les novices. Il est donc conseillé, lorsqu’on débute, de commencer par des podcasts francophones éducatifs sur le thème de l’anglais.

Bien sûr, les séries et les films en version originale sous-titrée sont des outils que nous ne pouvons que recommander.

Avec la mémoire kinesthésique, les méthodes doivent inclure un mouvement, un geste ou une action. Quand vous relisez ou écoutez un cours, essayez de vous déplacer, soit en marchant dans une pièce, soit même en vous baladant à l’extérieur ! Il est également conseillé de faire des gestes de mains ou de bras pour accentuer l’assimilation des informations. Mimer les nouveaux mots de vocabulaire que vous apprenez peut être un bon moyen de les retenir.

Notez également que toutes les méthodes qui impliquent la prise de notes ou la création de schémas sont à la fois stimulantes pour la mémoire visuelle et la mémoire kinesthésique, car elles impliquent un processus physique.

Enfin, même si vous avez déterminé la méthode d’apprentissage qui vous convient le mieux, il est également bon de diversifier les outils et médias que vous utilisez. Il existe un grand nombre de supports sur lesquels vous pouvez vous appuyer lors de votre apprentissage : traducteurs en ligne, applications, chaînes TV en anglais, sites web éducatifs, etc.

Conseil 3 : Être assidu

Une fois que votre méthode d’apprentissage est trouvée, il s’agit de s’y tenir. L’un des conseils qui revient le plus souvent pour apprendre la langue anglaise rapidement est d’utiliser la répétition. Le progrès survient via l’entraînement car il permet la création d’une habitude. Cette dernière est essentielle pour former des chemins de mémorisation.

Pour développer ces habitudes, il est nécessaire de créer une routine de travail. En définissant un programme hebdomadaire par exemple.

Utilisez le calendrier de votre téléphone pour définir des plages horaires que vous allouerez à l’apprentissage. Vous pouvez utiliser les objectifs à court terme uniques définis dans la première partie de cet article. Vous obtiendriez par exemple : « Lundi 17h-18h30 à apprendre par cœur 3 nouveaux verbes irréguliers ». Vous pouvez aussi simplement utiliser ce temps pour écrire des notes sur un cours trouvé sur internet : « Mardi 18h-19h à rédiger une fiche de cours sur le chapitre : past simple ».

Veillez également à mettre en place votre programme en respectant le plus possible le calendrier de consolidation d’apprentissage. En effet, pour assurer une mémorisation optimale, il est recommandé de réviser une notion à J+1, J+7 et J+30. Passé ces trois étapes, vos chances d’avoir retenu une information sont en théorie beaucoup plus élevées.

Être assidu signifie également ne pas se décourager. Même si l’intérêt de cet article est de vous expliquer comment apprendre l’anglais rapidement, il est aussi important de rappeler que vous allez potentiellement rencontrer des difficultés dans votre parcours : mots ou expressions dont l’orthographe est difficile à retenir, importante quantité de verbes irréguliers à connaître, etc.

Il est normal de se sentir dépassé car l’apprentissage d’une langue ne se fait pas du jour au lendemain. En revanche, si vous parvenez à garder une allure de travail constante et à rester régulier dans vos efforts, vous vous rendrez vite compte qu’il n’y a rien d’insurmontable !

Conseil 4 : Analyser et quantifier son progrès

Les programmes de travail que nous venons d’évoquer ont une seconde utilité. Ils permettent de se rendre compte du chemin parcouru. Si vous avez été capable de vous tenir au planning que vous avez défini, vous pourrez comptabiliser la quantité de travail que vous avez effectué.

Il est très important lorsqu’on veut apprendre l’anglais rapidement de comprendre et étudier sa vitesse de compréhension et de progrès. Cela permet de concentrer ses efforts sur les segments qui vous donnent le plus de fil à retordre.

« Quantifier » son progrès signifie faire le point sur l’avancement de son projet. Ici, on cherche à évaluer son niveau d’anglais. Une bonne méthode pour cela est de rechercher sur internet des annales d’examens d’anglais et d’essayer d’y répondre en conditions réelles, en augmentant le niveau d’études à chaque nouvelle étape de votre programme de travail.

Passer des certifications d’anglais est également un moyen très efficace de constater votre l’état d’avancement. Parmi les moins chères, on retrouve le Pipplet (66€) Linguaskill (70€), le Bright et le TOEIC Bridge (80€), toutes passables en ligne depuis chez vous. Étant donné que ces certifications visent uniquement à mesurer votre niveau d’anglais, il est impossible d’échouer. L’argent dépensé sera donc forcément rentabilisé puisque vous pourrez vous rendre compte des progrès que vous avez faits.

Ainsi, vous pourrez vous auto-évaluer et utiliser vos résultats comme une motivation pour continuer à progresser.

Conseil 5 : Oser !

Le meilleur moyen de s’améliorer, c’est de se lancer. Parler à l’oral est souvent une dimension manquante pour les francophones lorsqu’ils apprennent l’anglais. C’est pour cela qu’il faut à tout prix ne pas laisser le manque d’expression orale être un frein au progrès.

Pour pallier ce manque, il existe différentes options. Pratiquer à l’oral en conversant avec des natifs est probablement l’une des meilleures. Si vous avez la chance d’avoir dans votre entourage une personne étant originaire d’un pays anglophone ou bien juste bilingue en anglais, demandez-lui si elle peut vous accorder une dizaine de minutes une ou plusieurs fois par semaine pour avoir une conversation téléphonique (ou alors via Zoom, Skype, Discord) en anglais.

Le fait de pouvoir faire cet exercice avec une personne familière enlève la pression de parler avec un inconnu et vous pourrez vous concentrer sur votre prononciation en anglais.

Si vous n’avez pas la possibilité de le faire avec un proche, il vous reste la solution des forums. Internet regorge de sites de chat en ligne qui vous permettent de dialoguer avec d’autres utilisateurs. Reddit, dont nous avons parlé plus tôt, est encore une fois le site idéal pour ce genre de requête.

Une fois que vous possédez des bases d’expression orale solides ainsi qu’une bonne confiance en vous, la meilleure chose à faire si vous en avez l’opportunité est d’effectuer un séjour à l’étranger. Le dernier conseil de cet article est applicable à tous types de situations lorsque l’on veut progresser dans un domaine : oser essayer de temps à autre de sortir de sa zone de confort. C’est d’autant plus vrai pour apprendre l'anglais rapidement puisque cela vous permettra de vous confronter à une nouvelle culture, qui est l’un des piliers de l’apprentissage d’une langue.

Enfin, oser signifie aussi oser faire des erreurs et ne pas laisser l’échec entraver votre volonté d’apprendre.

En conclusion, il est possible d’apprendre l’anglais rapidement à condition d’employer les bonnes méthodes, mais surtout les méthodes qui vous correspondent le mieux.

Lancez-vous aujourd'hui

Apprenez l'anglais avec Ayni.

Logo Ayni