Ayni favicon
Apprendre l'anglais

Le niveau C1 en anglais : tout ce qu’il faut savoir

Il n’est jamais trop tard pour apprendre l’anglais. Atteindre le niveau C1 en anglais débloque un grand nombre d’opportunités, aussi bien sociales que professionnelles. Découvrez dans cet article comment y arriver !

  1. Qu'est-ce que le niveau C1 en anglais ?
  1. Le niveau C1 en expression écrite
  2. Le niveau C1 en expression orale
  3. Le niveau C1 en compréhension écrite
  4. Le niveau C1 en compréhension orale
  1. Pourquoi viser le niveau C1 en anglais ?
  1. Comment l'atteindre ?
  1. Comment l'évaluer ?
  1. Le méthode Ayni pour atteindre le niveau C1

Qu’est-ce que le niveau C1 en anglais ?

Le niveau C1 est le 5eme niveau de maîtrise en anglais et correspond à la capacité de manier couramment la langue, aussi bien à l’oral qu’à l’écrit. Le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL), qui définit les différents niveaux de maîtrise d’une langue, reconnaît les apprenants qui disposent d’un C1 comme « autonomes », ce qui signifie que ces derniers peuvent s’exprimer à l’oral de manière fluide (sans chercher leurs mots) sur un large panel de sujets. Leur discours doit être clair et maîtrisé, et doit manifester une compréhension évidente des outils des mécanismes de communication.

Enfin, il leur est également possible de lire et de comprendre un texte compliqué contenant des termes techniques autour d’un domaine particulier sans trop de difficultés.

Le C1 est le dernier palier avant d’être parfaitement bilingue en anglais (C2). L’utilisateur nécessite un peu plus de vocabulaire (expressions, mots courants non existants dans les contenus d’entraînement habituels, mots techniques liés à des domaines spécifiques) et une meilleure connaissance des accents régionaux avant d’y parvenir.

L’intérêt d’un niveau C1 est son efficacité à la fois dans un environnement académique, social et professionnel. L’individu est capable d’utiliser l’anglais de manière pertinente sans que les blocages habituels des niveaux inférieurs viennent freiner son discours ou sa compréhension.

Étudions un peu plus en détail les compétences attendues dans chacune des 4 utilisations de l’anglais selon le CECRL pour le palier C1.

Le niveau C1 en expression écrite

Le niveau C1 implique la capacité de s’exprimer dans un texte clair et bien structuré ou l’on développe son point de vue. L’individu peut écrire sur des sujets complexes dans une lettre, un essai ou un rapport, en soulignant les points jugés importants. Il peut adopter un style d’expression adapté selon le destinataire.

Le niveau C1 en expression orale

L’expression orale est l’un des points les plus importants du degré C1. Une personne ayant un niveau C1 peut s’exprimer spontanément et couramment sans trop avoir à chercher ses mots. Elle peut exprimer ses idées avec précision et lier ses interventions à celles de ses interlocuteurs. Elle peut également présenter des descriptions claires et détaillées de sujets complexes, en intégrant des thèmes qui leurs sont liés, en développant certains points et en terminant son intervention de manière appropriée.

L’élocution est également un élément important de l’expression orale au niveau C1. Voici quelques exemples concrets de conversations du palier C1 : comparer habilement différents courants de pensée, politiques ou artistiques, parler en détail de son film préféré en argumentant sur les éléments qui ont construit son opinion, parler de sujets d’actualité et de leurs répercussions sur la société, utiliser efficacement l’argot en comprenant les différents registres dans une conversation, etc.

Le niveau C1 en compréhension écrite

L’apprenant peut comprendre des textes factuels ou littéraires longs et complexes et en apprécier les différences de style. Il est également capable de comprendre des articles spécialisés et de longues instructions techniques même s’ils ne sont pas liés à son domaine de connaissances. On peut prendre l’exemple d’un long roman lisible sans trop de difficultés.

Le niveau C1 en compréhension orale

Une personne possédant un degré C1 doit être capable de comprendre un long discours même s’il n’est pas clairement structuré et que les éléments sont seulement implicites. Voici quelques exemples : regarder et comprendre un film ou une émission de télévision en anglais sans trop de difficulté, comprendre et distinguer différents degrés d’humour (comme le sarcasme), etc.

Pourquoi viser le niveau C1 ?

Selon une étude de Cambridge Assessment de 2020, seuls 5% des salariés en France possèdent un niveau C1 en anglais, la majorité de la population sondée se situant au niveau B1 (40%). Pour ce qui est des étudiants, ce pourcentage tombe à 2%. Il est donc évident que la possession d’un degré C1 en anglais est un élément différenciant.

Voyons au cas par cas les possibilités offertes par l’obtention d’un niveau C1 en anglais.

Le niveau C1 pour trouver un job

Le niveau C1 est supérieur au niveau d’anglais généralement requis pour accéder à la plupart des professions. Lorsqu’une entreprise demande une connaissance de l’anglais au moment du recrutement, il est habituellement question du niveau B1 ou B2. Le niveau C1 permettra donc une démarcation considérable aux yeux des employeurs. Il existe cependant un certain nombre de secteurs de métiers pour lesquels ce degré de maîtrise est essentiel, notamment ceux où l’on peut être en contact direct avec une clientèle anglophone tels que :

  • le tourisme et l’hôtellerie (hôtesse de l’air, réceptionniste)
  • le marketing et la vente (trader, acheteur)
  • la communication (attaché de presse, chargé de relations publiques)
  • la journalisme (reporter)

Inutile de préciser que le niveau d’anglais C1 débloque également la possibilité de travailler à l’étranger dans n'importe quel pays anglophone, quel que soit le secteur.

L’ajout de cet élément à votre panel de compétences pourra donc être très bénéfique pour votre CV.

Le niveau C1 pour des écoles

En France, certaines écoles et universités font passer des tests de sélection à l’entrée, dont la plupart contiennent une épreuve d’anglais. Le nombre de places dans certains établissements (comme les écoles de commerce ou d’ingénieur) étant parfois limité, une aisance en anglais peut être un facteur déterminant dans l’admission.

Pour les étudiants, l’opportunité de voyager est également très importante. Des programmes tels qu’ERASMUS permettent de partir étudier à l’étranger. Cependant, la maîtrise de l’anglais est parfois une condition d’entrée déterminante dans certaines universités anglophones. Il n’est donc pas rare de voir certaines universités exiger une certification d’anglais (dont nous parlerons plus tard dans cet article) lors du processus d’admission. Les universités doivent s’assurer que les élèves étrangers qui postulent possèdent un niveau suffisant pour suivre les cours et réussir aux examens.

Pour étudier au Royaume-Uni par exemple, les étudiants Européens doivent certifier un niveau d’anglais C1 minimum. Le diplôme CAE, qui atteste de ce palier, est reconnu comme une preuve dans toutes les universités britanniques.

Aux Etats-Unis, le degré de connaissances requis est un peu moins élevé, et varie selon les universités.

Certaines écoles de commerce et d’ingénieur organisent donc des sessions d’examens pour tester le niveau d’anglais de leurs élèves et n’offrent la possibilité de postuler à un échange dans de bonnes universités qu’à ceux qui obtiennent un certain score.

Il est donc conseillé d’obtenir ce niveau le plus tôt possible.

Le niveau C1 pour s’expatrier

Il est indispensable de posséder de bonnes connaissances en anglais pour s’installer et travailler à l’étranger. Si de bonnes bases sont parfois suffisantes, il est évident qu’un manque de connaissance de la langue peut entraîner des difficultés d’acclimatation mais également dans la recherche d’un emploi. Le niveau B2 est probablement le minimum pour évoluer dans un pays étranger sans difficultés mais le niveau C1 vous permettra une aisance totale dans n’importe quel pays où l’anglais est parlé.

Comme pour les étudiants, l’obtention d’un visa de travail dans un pays anglophone est soumise à certaines règles en termes de capacités d’anglais. Pour obtenir un visa de travail au Royaume-Uni, au Canada et en Australie, il vous faudra attester d’un certain palier de connaissances de la langue. Le test le plus communément accepté dans ces trois pays est l’IELTS. Pas besoin de posséder les capacités du palier C1 pour obtenir un visa avec ce test, mais il est certain que cela peut vous assurer d’obtenir le score nécessaire.

Dans le cas des Etats-Unis, pas besoin de passer un test pour obtenir un visa de travail, mais il est néanmoins possible que les employeurs vous en demandent un.

Le niveau C1 pour devenir professeur d’anglais ou traducteur

Enseigner l’anglais

Pour enseigner l’anglais, bien que seul le diplôme du CAPES (Certificat d’Aptitude au Professorat du Second degré) soit obligatoire, le niveau C1 est une nécessité.

En effet, si vous souhaitez être prof d’anglais au collège ou au lycée, le CAPES est une étape obligatoire. Pour y prétendre, il est nécessaire de valider un Master MEEF (Master de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation), lui-même quasiment exclusivement accessible aux titulaires d’une licence LLCE (Langues, Littératures et Civilisations Etrangères) ou LEA (Langues Etrangères Appliquées). Le palier d’anglais ciblé au Baccalauréat étant le B2, il semble logique de considérer qu’à la sortie d’une formation pour enseigner l’anglais, la possession du niveau C1 est indispensable.

Les expériences de contact direct avec la langue anglaise (séjour linguistique, obtention d’un emploi à l’étranger) sont également des avantages considérables lorsque l’on postule au poste de professeur d’anglais dans le secondaire. Et comme nous le disions un peu plus haut, elles vous seront bien plus accessibles si vous possédez déjà un niveau C1.

Si vous préférez plutôt vous orienter vers les cours particuliers, aucun diplôme ne sera nécessaire. Gardez néanmoins à l’esprit que plus vous pourrez attester d’un niveau élevé et d’expériences, plus vous vous démarquerez des autres candidats.

Devenir traducteur

Le métier de traducteur nécessite une connaissance avancée de la langue anglaise. En effet, il ne s’agit pas seulement de comprendre le sens général d’un texte mais aussi d’apprécier les nuances implicites de langage telles que l’argot, les expressions ou encore les sous-entendus. Il faut également maîtriser parfaitement les différents outils de grammaire spécifiques à l’anglais.

Ça tombe bien, toutes ces notions sont comprises dans la gamme de compétences requises pour le niveau C1 !

Comme pour le métier de professeur d’anglais, le métier de traducteur est accessible via une licence LEA ou LLCE, puis avec l’obtention d’un Master spécialisé.

Comment l’atteindre ?

Bien que le palier C1 soit communément requis pour toutes sortes d’activités, il reste difficile à atteindre. Les compétences à débloquer sont multiples et beaucoup plus précises que pour les niveaux inférieurs. Voyons comment entamer son apprentissage correctement et réussir à débloquer ce degré de connaissances.

Comment passer du B2 au C1 ?

La principale différence entre le niveau B2 et C1 est la quantité de nouveaux mots et expressions à assimiler qui permettent à un individu de saisir plus exactement le sens du propos qu’il lit ou écoute. Pour franchir ce cap, il faudra donc apprendre le plus de nouveaux termes possibles et vous confronter à un maximum d’aspects de l’anglais différents. Littérature, cinéma, blagues, échanges formels et informels, manuels d’utilisation (pour les termes techniques), tout doit y passer !

Il est donc primordial de vous investir le plus possible dans votre apprentissage.

Les difficultés à surmonter

Lorsqu’on est au niveau B2 en anglais, on possède déjà une connaissance confortable de la langue, ce qui nous permet de nous débrouiller correctement dans à peu près toutes les situations. C’est là que la notion de palier prend sens. En effet, le degré C1 implique une connaissance plus perfectionnée de l’anglais, ce qui veut dire qu’il vous faudra redoubler d’effort pour y parvenir. C’est le cas dans la plupart des domaines où l’on peut s’améliorer : plus on avance, plus la vitesse de progression est faible !

Il est donc essentiel d’arriver à dépasser l’utilisation occasionnelle de l’anglais jusqu’ici suffisante en sortant de sa zone de confort.

On ne saurait donc trop vous conseiller de pratiquer, le plus régulièrement possible !

Les ressources à privilégier

Avant de parler des outils que l’on peut utiliser pour atteindre le palier C1, il est important de préciser que votre manière d’accéder à ces outils doit se faire dans une logique d’apprentissage de l’anglais.

En d’autres termes : vous devez considérer l’anglais comme un outil pour apprendre l’anglais.

Par exemple, lorsque vous effectuez une recherche classique sur Google, essayez de la faire en anglais et de trouver la réponse à votre requête sur un site anglophone. Vous pouvez également changer la langue de votre téléphone pour bénéficier d’une expérience plus immersive !

Votre maîtrise de l’anglais actuelle devrait vous permettre en place ces mécanismes sans trop de problèmes.

Le niveau C1 en anglais est l’étape où on commence à différencier et comprendre différents modes de conversation, expressions, accents… Il est important de parvenir à suivre un discours parfois complexe au travers de l’écoute. Pour cela, différentes possibilités s’offrent à vous.

Sur YouTube, la chaîne Ted publie des conférences au format assez court sur divers sujets. Les podcasts sont également un bon moyen de vous entraîner à écouter des conversations et repérer les différents processus d’argumentation et de débat en anglais. Les deux américains de Podcast But Outside proposent des sujets assez variés tout en restant divertissants grâce à un concept amusant : poser une table et des micros dans la rue et inviter des passants à échanger avec eux.

Comment parler des ressources pour s’habituer à l’anglais sans parler des films ! C’est l’occasion rêvée pour moi de vous parler rapidement de quelques-uns de mes films préférés, avec lesquels vous découvrirez sûrement de nouvelles expressions et dimensions culturelles des pays anglophones :

  • Snatch: Une excellente comédie d’action anglaise, dans laquelle vous pourrez entendre l’accent Cockney, typique de Londres ainsi que l’argot qui lui est propre.
  • Hot Fuzz : Surement l’une des comédies d’outre-manche les plus connues, également l’un des exemples les plus parlants de ce qu’est l’humour anglais.
  • Zodiac : Un thriller policier américain angoissant sur l’un des tueurs en série les plus célèbres des années 70.
  • Le Cercle des poètes disparus : Un film formidable et émouvant sur l’adolescence et la liberté, qui se passe dans les années 60 aux Etats-Unis.

Il est fortement conseillé d’opter désormais pour des sous-titres en anglais lorsque vous regardez un film, jusqu’à ce que vous soyez assez à l’aise pour ne plus en avoir besoin !

Pour ce qui est de la lecture, le choix ne manque pas sur internet ! Les réseaux sociaux tels que Twitter sont vos amis lorsqu’il s’agit de lire du contenu de manière récurrente. Les blogs, les articles de presse et les forums sont également des ressources à utiliser sans modération. Comme nous le disions plus haut, l’un des meilleurs entraînements reste la lecture d’un livre en anglais.

Pour cela, j’ai bien peur de ne pas être d’une grande aide ayant une culture littéraire assez limitée, mais je peux quand même vous recommander les romans de Stephen King, notamment Carrie et Misery qui sont d’excellents thrillers, ainsi que 11/22/63, un très bon roman de science fiction à suspense, récemment adapté en série (à voir aussi !). Ces livres sont tout à fait abordables pour un apprenant et le style très descriptif de cet auteur vous permettra sûrement, comme ce fût le cas pour moi, de découvrir une grande quantité de nouveaux mots et expressions.

L’expression écrite et orale restent les dimensions les plus difficiles à améliorer pour un apprenant car il y a peu d’opportunités de pratique. L’un des seuls outils que vous pouvez utiliser est l’application HelloTalk. Elle met en relation des natifs de différents pays pour leur permettre d’échanger et d’améliorer leurs capacités conversationnelles. Cette application présente néanmoins quelques inconvénients, tels que certaines fonctionnalités uniquement accessibles en payant. Il est aussi important de noter que l’environnement dans lequel vous apprendrez l’anglais en utilisant cette application est bien différent d’une situation sociale réelle, et cet écart peut engendrer quelques difficultés lorsque vous mettrez en pratique ce que vous aurez appris.

En combien de temps ?

Le temps nécessaire pour atteindre la maîtrise de l’anglais nécessaire pour le niveau C1 varie en fonction de vos capacités de mémorisation, de la fréquence à laquelle vous pratiquez ou encore de l’investissement que vous accordez à réalisation de votre projet.

Le nombre d’heures de cours nécessaires pour parvenir au palier C1 est d’environ 750 si vous partez d’un niveau débutant.

Si vous partez d’un niveau B2, on estime que le nombre d’heures requises s’élève à 250.

Attention ! Il s’agit bien là d’heures de cours d’anglais, dispensées par un enseignant. Il est presque impossible d’estimer le temps requis pour arriver à ce résultat par vous-même !

Comment l’évaluer ?

Les examens anglais niveau C1

Voici la liste des examens d’anglais que vous pouvez passer pour vérifier et faire certifier votre degré C1 ainsi que les notes attendues :

Test d'anglais
Note correspondant au C1 / Note maximale
TOEFL IBT
95/120
Cambridge English Scale (FCE)
180/230
IELTS
6.5/10
TOEIC
945/990

Notez bien que si vous voulez travailler à l’étranger, le CAE est le test qu’il vous faut. Il est valable à vie et est une référence commune pour tous les employeurs anglophones.

Pour un visa de travail britannique ou canadien, dirigez-vous plutôt vers l’IELTS.

Préparer les examens d’anglais niveau C1

Tous ces examens ont leurs propres spécificités et chacun nécessite une préparation particulière si vous espérez décrocher de hauts scores. Rendez-vous sur notre article dédié pour tout savoir sur les certifications d’anglais.

La méthode Ayni pour atteindre le niveau C1

Vous êtes déterminés à progresser jusqu’au C1 en anglais ? Ça tombe bien, Ayni est là pour vous aider ! Avec un accompagnement sur mesure au moyen d’un coach personnel, vous pourrez mener à bien votre projet professionnel en France ou à l’étranger, en vous préparant notamment aux certifications d’anglais requises.

L’intérêt d’une formation d’anglais, c’est la possibilité pour vous d’enfin débloquer les dimensions expression orale et écrite qui sont les plus gros freins à l’obtention d’un degré C1 en anglais. Nos coach sont là pour répondre à toutes vos attentes et vous permettront de développer votre niveau de conversation en enrichissant votre vocabulaire et en boostant votre confiance en vous. Votre formation vous aidera également à améliorer votre compréhension orale puisque vous aurez la possibilité de communiquer avec des natifs, à l’écrit comme à l’oral.

Comme nous savons que l’anglais n’attend pas, nous avons mis en place une formation intensive de 3 mois qui a permis à nos élèves de progresser en moyenne d’un palier CECRL.

Nous espérons avoir pu vous aider à y voir plus clair et vous souhaitons bon courage dans votre apprentissage, et peut-être à bientôt chez Ayni !