Ayni favicon
Certifications d'anglais

Tout savoir sur le TOEFL et comment le réussir !

Si vous envisagez d'étudier à l'étranger, il est probable que vous serez amené à passer la certification TOEFL. Ce diplôme qui atteste de votre niveau d'anglais permet l'accès à des cursus universitaires à travers le monde.

Table des matières

    1. Présentation du TOEFL

    Le TOEFL est une certification conçue pour les étudiants. L’examen évalue les compétences et acquis en langue anglaise, notamment en compréhension et en expression écrite et orale. Il existe deux versions du test : le TOEFL IBT (Internet-Based Test), qui est le plus commun, et le TOEFL ITP (Institutional Testing Program), qui est une version plus courte et moins reconnue car il n’évalue qu’une partie des compétences du candidat. Cette deuxième version n’est d’ailleurs accessible qu’aux étudiants inscrits dans un établissement d’études supérieures.

    L’intérêt principal de l’obtention de cette certification est qu’elle est utilisée comme une référence pour les admissions à des Universités anglo-saxonnes (Etats-Unis, Australie, Nouvelle-Zélande, etc) puisqu’elle est une attestation de la capacité d’une personne à suivre une formation en anglais.

    En plus des établissements anglophones, le TOEFL est aussi très globalement accepté à travers le monde :

    • Plus de 11500 universités
    • 160 pays

    Ainsi, pour un échange universitaire ou ERASMUS, dans le cadre de doubles diplômes ou simplement pour postuler à un cursus à l’étranger, le TOEFL est un atout indispensable.

    Il est évidemment un ajout considérable à un CV, puisqu’il compte parmi les certifications les plus reconnues.

    Le TOEFL peut également être utile lors d’une demande de visa étudiant pour un pays anglophone car il est la preuve qu’un individu possède une maîtrise convenable de la langue anglaise :

    • Au Royaume-Uni, le Student Route visa est délivré dans certains cas et permet d’étudier sur le territoire.
    • Au Etats-Unis, l’obtention d’un visa étudiant requiert une connaissance de l’anglais, généralement prouvée par un test tel que le TOEFL IBT.

    2. Informations pratiques

    Tarifs et financement

    Le TOEFL IBT coûte 220€.

    Le TOEFL ITP coûte entre 0€ et 50€. Ces frais sont en général couverts par l’université dans laquelle l’étudiant passe le test.

    Aucune des deux versions n’est éligible au CPF.

    Durée de validité

    Les deux versions de la certification TOEFL sont valables pendant 2 ans, car l’ETS considère que le niveau d’un candidat ne peut pas augmenter ou baisser drastiquement durant ce laps de temps.

    Modalités de l'examen TOEFL

    TOEFL IBT

    Le TOEFL IBT se passe sur un ordinateur (soit depuis chez soi, soit dans un centre d’examen), il dure entre 3 heures et 3 heures et demie et comporte 4 sections, toujours réparties dans l’ordre suivant :

    • La compréhension écrite (reading)
    • La compréhension orale (listening)
    • L’expression orale (writing)
    • L’expression écrite (speaking)

    Même si le test est passé à domicile sur un ordinateur, le candidat sera surveillé par un surveillant via sa webcam et le partage de son écran.

    Il est tout de même possible d’opter pour le TOEFL IBT « Paper Edition » qui permet aux candidats qui préfèrent le format papier du test de passer les sections de compréhension écrite, compréhension orale et expression écrite dans un centre de test, directement sur une feuille d’examen.

    Le site de l’ETS (« Educational Testing Service » : l’organisme qui développe les certifications) propose des vidéos explicatives sur le processus de test à domicile.

    TOEFL ITP

    À l’inverse du TOEFL IBT, le TOEFL ITP est uniquement passable en centre d’examen. Il dure 2 heures et ne comprend que les parties de compréhension orale et compréhension écrite.

    Cette version du TOEFL n’existe qu’en format papier, en centre d’examen ou alors directement dans l’université concernée.

    Inscription à l'examen

    Pour s’inscrire au TOEFL IBT en candidat libre, il faut se rendre sur le site internet de l’ETS. Il est ensuite possible de sélectionner la version désirée (à domicile sur ordinateur ou dans un centre d’examen sur papier), puis la date et l’heure (l’ETS propose jusqu’à 6 jours de passage par semaine).

    Le TOEFL ITP ne peut pas être passé en candidat libre : il est en effet nécessaire d’être inscrit dans une université, qui sera l’intermédiaire entre l’élève et l’ETS puisqu’elle effectuera l’inscription au test.

    3. Contenu du TOEFL

    La compréhension écrite (reading)

    Présentation

    Le TOEFL Reading consiste en une série de 3 ou 4 exercices contenant un texte d’à peu près 750 mots suivi d’une série d’environ 10 questions dans un format de QCM.

    Cette partie dure au minimum 54 minutes et peut aller jusqu’à 72 minutes puisque l’ETS inclut dans certains tests des questions supplémentaires qui ne sont pas prises en compte dans la notation finale et qui permettent simplement à l’organisme de faire évoluer leurs examens en ajoutant de nouvelles questions. Étant donné qu’il n’est pas possible de savoir quelles questions sont celles qui ne comptent pas, il est très important de prêter à chaque question la même attention pour ne pas être pénalisé.

    Les textes sont tirés de manuels de niveau universitaire et portant sur différents thèmes tels que les sciences, le droit ou encore l’histoire mais ne demandent aucune connaissance des sujets traités puisqu’ils contiennent des informations factuelles permettant de répondre aux questions qui suivent.

    Le type de questions rencontrées

    Il existe plusieurs types de questions portant sur le texte :

    • Les questions sur des informations factuelles: elles peuvent être affirmatives (exemple : choisir la proposition la plus adéquate pour répondre à une question sur le texte) ou négatives (exemple : déterminer laquelle des 4 propositions liées aux texte est inexacte).
    • Les questions faisant référence à des informations implicites, qui ne sont pas énoncées explicitement dans le texte.
    • Les questions de vocabulaire: elles concernent le sens de certains mots du texte.
    • Les questions de simplification de phrase: parmi une série de 4 réponses, le candidat doit identifier la réponse qui contient la même idée principale, reformulée d’une autre manière.
    • Les questions d’insertion de texte: le candidat doit choisir le meilleur endroit du texte pour insérer une phrase sans bouleverser la suite d’idées logiques.
    • Les question de résumé : le candidat doit choisir dans une liste de 6 affirmations les 3 qui résument le mieux le texte.

    Notez qu’il est possible de répondre aux questions dans l’ordre que l’on veut, en passant certaines pour y revenir plus tard et ne pas se retrouver bloqué par exemple.

    La compréhension orale (listening)

    Présentation

    Cette partie détermine la capacité du candidat à comprendre des conversations en anglais de par leur sens littéral, mais aussi l’attitude des personnes qui s’expriment.

    La compréhension orale comporte entre 5 et 7 exercices, chacun composé d’un enregistrement suivi de 5 à 6 questions au format QCM. La durée de cette épreuve peut varier de 41 à 57 minutes car comme pour la partie de compréhension écrite, elle peut contenir des questions supplémentaires non comptabilisées dans la notation finale.

    Il est impossible de prendre des notes durant l’écoute, il est donc très important de rester très concentré durant ce laps de temps.

    Le candidat pourra retrouver 2 types d’enregistrements :

    • Entre 3 et 4 extraits de cours (on entend généralement un professeur en train de faire cours à ses élèves), suivis de 6 questions.
    • Entre 2 et 3 conversations entre 2 personnes (généralement tirées de situations quotidiennes), suivies de 5 questions.

    Le type de questions rencontrées

    Comme pour la partie de compréhension écrite il existe différents types de questions :

    • Les questions de contenu principal ou de raison principale: l’un de ces types de question intervient toujours en premier après l’écoute et se caractérise par des formulations telles que « What are the speakers mainly discussing ? » (« De quoi les interlocuteurs parlent-ils principalement ? ») ou « Why is this person… ? » (« Pourquoi est-ce que cette personne… ? »).
    • Les questions de détail: le genre de question le plus direct, où le candidat doit se rappeler de faits spécifiques contenus dans l’enregistrement.
    • Les questions de situation: le candidat doit identifier le sens réel (par opposition au sens littéral) d’une phrase dont la signification peut varier selon la situation. Ces questions sont facilement identifiables car elles contiennent des formulations telles que « What does the professor mean when he says… ? » (« Que veut dire le professeur quand il dit… ? »).
    • Les questions d’attitude: le candidat doit montrer sa compréhension du ressenti ou du point de vue d’une des personnes s’exprimant dans l’extrait.
    • Les questions d’organisation: le candidat doit comprendre la structure d’un extrait de cours, au travers de questions telles que « Why does the professeur mention… ? » (« Pourquoi le professeur mentionne-t-il… ? »).
    • Les questions de relation de contenu: le candidat doit montrer sa capacité à relier des idées exprimées dans une conversation (lien de cause à effet, étapes d’un processus, etc).
    • Les questions faisant référence à des informations implicites: le candidat doit déterminer le sens d’une phrase sans que celui-ci soit explicitement énoncé. On retrouve des questions telles que « What can be inferred… ? » (« Que peut-on déduire… ? »).

    La compréhension orale se conclut par une pause de 10 minutes.

    L’expression orale (speaking)

    Présentation

    L’épreuve d’expression orale du TOEFL s’effectue sans examinateur. Durant l’épreuve, le candidat doit seulement répondre à une série de questions dans un micro. Elle dure 17 minutes et comporte 4 questions.

    Cette épreuve a pour but d’évaluer la capacité d’un individu à s’exprimer dans un contexte académique.

    Le type de questions rencontrées

    Les questions sont ici séparées en 2 parties :

    • La première question, qui est appelée « independent speaking task » et où le candidat doit donner son avis personnel sur un sujet durant 45 secondes et ce, après 15 secondes de préparation
    • Les questions 2 à 4, qui sont appelées « integrated speaking tasks » où le candidat devra effectuer les tâches suivantes :
    • Question 2 : Lire un texte en lien avec la vie étudiante, écouter l’extrait d’une conversation à propos du même sujet puis préparer (30 secondes) et énoncer sa réponse (60 secondes) à une question de synthétisation d’informations du type « What is the opinion of the speaker in the listening passage ? » (« Quelle est l’opinion de l’interlocuteur dans l’écoute ? »)
    • Question 3 : Lire un texte extrait d’un livre scolaire puis écouter l’extrait d’un cours sur le même sujet avant de préparer et d’énoncer un résumé de la lecture et de l’écoute (30 secondes de préparation, 60 secondes de discours)
    • Question 4 : Le travail est le même que pour la question 3 mais cette fois ci sans le texte et avec seulement 20 secondes de préparation

    L’expression écrite (writing)

    Présentation

    L’épreuve d’expression écrite dure 50 minutes et comporte 2 exercices de rédaction.

    Le type de questions rencontrées

    Comme pour la précédente, l’épreuve Writing contient une partie « integrated » basée sur un texte et une écoute et une partie « independant » où le candidat doit faire appel à ses propres opinions, idées et expériences.

    Voici comment s’organise chacune de ces parties :

    • La partie « Integrated writing task» dure 20 minutes : après avoir lu un texte et écouté l’extrait d’un cours sur le même sujet, le candidat répond à une question en lien avec le dialogue.

    En général, il s’agit de synthétiser le cours entendu dans l’extrait en expliquant le lien avec le texte. Il n’y a pas de limite de mots mais selon l’ETS, une réponse efficace et pertinente peut contenir entre 150 et 225 mots.

    Cette partie est notée sur 3 critères principaux : développement précis, organisation et utilisation de la langue.

    Il est autorisé de prendre des notes durant l’écoute.

    • La partie « Independant writing task» dure 30 minutes : le candidat doit répondre à une question assez large telle que : « Movies and television strongly influence the way people behave. Do you agree or disagree ? » (« Les films et la télévision influencent fortement la manière dont les gens se comportent. Êtes-vous d’accord ou pas d’accord ? »).

    La question précise à chaque fois de veiller à utiliser des justifications spécifiques et des exemples pour étayer ses propos.

    Selon l’ETS, une réponse correcte contient au moins 300 mots.

    Cette tâche est notée sur les 3 mêmes critères que la précedente.

    4. Les scores du TOEFL

    TOEFL IBT

    Les scores du TOEFL sont divisés en sections correspondant aux différents niveaux reconnus par le CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues).

    Le TOEFL ITP est noté sur 120 points et est réparti de la manière suivante :

    • Entre 57 et 86 points, le candidat possède un niveau « seuil » qui correspond au niveau B1, soit la capacité à :
    • Comprendre les points essentiels d’un langage clair et standard dans des situations familières
    • Se débrouiller dans la plupart des situations rencontrées en voyage
    • Produire des discours simples et cohérents sur des sujets familiers
    • Entre 87 et 109 points, le candidat possède un niveau « avancé » ou « indépendant » qui correspond au niveau B2, soit la capacité à :
    • Comprendre le contenu essentiel de sujets concrets ou abstraits dans une texte complexe
    • Communiquer avec un spontanéité et aisance de sorte à ne pas créer de tension lors d’une discussion avec un natif
    • S’exprimer de façon claire et détaillée sur de nombreux sujets émettre un avis (exposer des avantages et inconvénients)
    • Entre 110 et 120 points, le candidat possède un niveau « autonome » qui correspond au niveau C1, soit la capacité à :
    • Comprendre une large variété de textes longs et exigeants ainsi que les significations explicites
    • S’exprimer spontanément et couramment sans trop chercher ses mots
    • Utiliser l’anglais de façon efficace dans sa vie sociale, professionnelle et académique
    • S’exprimer sur des sujets de façon claire et structurée

    TOEFL ITP

    Le TOEFL ITP est noté sur 677 points et les scores sont divisés à peu près de la même manière que pour le TOEFL IBT :

    • Entre 337 et 460 : Niveau A2
    • Entre 460 et 543 : Niveau B1
    • Entre 543 et 627 : Niveau B2
    • Plus de 627 : Niveau C1

    Délai de réception des résultats

    Pour le TOEFL IBT :

    • Si le test est passé dans un centre d’examen, les résultats seront reçus 6 jours après la date du test.
    • Si le test est passé sur ordinateur à domicile, les résultats seront reçus après 6 à 10 jours
    • Pour la version Paper Edition, les résultats seront reçus après 11 à 13 jours

    Pour le TOEFL ITP :

    Le test est corrigé par le personnel de l’établissement dans lequel il est passé. Il faut donc directement s’adresser à l’administration.

    5. Conseils pour réussir

    • Le TOEFL est autant un test d’anglais qu’un test de concentration : si vous êtes capables de maintenir un niveau d’attention constant pendant plusieurs heures, une grande partie du travail est déjà faite.
    • Veillez à bien vous entraîner en conditions réelles en évitant les pauses car les parties de compréhension écrite et compréhension orale mises bout à bout peuvent durer 3 heures et ce, sans interruption : il faut donc faire preuve d’une importante capacité de concentration pendant une longue durée.
    • Il est important de se rappeler qu’une pause de 10 minutes est accordée aux candidats entre la 2e et la 3e épreuve : prenez bien le temps de souffler pour mieux vous reconcentrer avant l’épreuve qui suit.
    • Pensez à prendre des notes :
    • À l’épreuve de compréhension orale : pendant les écoutes, écrivez les idées principales que vous relevez.
    • À l’épreuve d’expression orale : pendant que vous lisez les textes et écoutez les enregistrements, notez sur votre brouillon les concepts clés, puis entourez les thèmes dont vous allez parler dans votre réponse.
    • À l’épreuve d’expression écrite : préparez un plan sur votre brouillon en insérant dans chaque partie des idées et des exemples.